• envie2rouler

Envie2rouler, réseau national de location moto, vous donne 10 conseils pour rouler sous la pluie

Ça y est, nous y sommes, cette maudite période de l'année qui nous force à laisser notre belle au garage. Cette période où les routes ressemblent à de grandes patinoires, où le froid profite du moindre bout de peau apparent pour vous agresser... Et si il y avait des solutions ? Cette semaine, on vous donne 10 conseils pour rouler sous la pluie.

La route a beau être plus difficile, l'hiver crée une ambiance toute particulière.

1- Anticipez

Dès les premiers tours de roues sous la pluie, vous le sentez. Vôtre moto ne réagit pas comme d'habitude. Et c'est tout à fait normal. L'eau sur le bitume vient former une couche qui prive vos pneus de la surface de contact optimale pour bien gripper. La moto tient malgré tout mais il faut en tenir compte dans vos freinages. Les distance de freinage augmentent. Il faut donc prévoir des distances de sécurités plus grande qu'à l'accoutumé et être encore plus attentif à ce qui se passe autour de vous.


2 - Adaptez vôtre pilotage

Exagérer les distances de sécurité ne sert à rien si vous n'adaptez pas votre pilotage. En effet, le manque d'adhérence créé par l'eau implique de changer quelques peu vos habitudes. Premièrement on évite le mode pilote. Si vous avez l'habitude d'attaquer fort dans les courbes et de rattraper votre retard à grand coup de gaz (non ça ne nous arrive jamais), on vous déconseille de le faire sous la pluie. Chaque action violente peut mener rapidement à une perte d'adhérence et vous faire chuter. Le maître mot est fluidité. Aussi, évitez le bord de la route. L'eau et les voitures emmènent souvent avec elles des résidus qu'elles déposent sur la route. Ceux-ci peuvent s'avérer plus ou moins dangereux en fonction de l'adhérence qu'ils offrent. Le mieux est donc de rouler là où le bitume est le plus propre, en général, au milieu de la voie. Enfin, pensez à adapter vos trajectoire en évitant les à-coups.


3 - Restez attentif à vôtre environnement

Sur sol mouillé, n'importe quel aménagement habituellement inoffensif peut devenir dangereux. On pense aux bandes réfléchissantes, aux bouches d'égouts ou à n'importe quel corps étranger au bitume (une feuille morte est bien moins inoffensive qu'elle n'y paraît). Ici, la règle d'or est de se méfier de tout ce qui brille. Si l'objet reflète la lumière, c'est qu'il est assez lisse pour vous faire glisser. Prenez donc soin de porter votre regard loin et d'analyser tout ce qui arrive sous vos roues.


4 - Prévoyez une tenue adaptée

Une bonne tenue est essentielle pour pouvoir sortir par temps de pluie. Un motard mouillé c'est un motard qui a froid. Et ce dernier n'est pas sans conséquences sur votre pilotage. Les membres engourdis ralentissent les manoeuvres d'urgence et peuvent même poser problème pour des mouvements plus habituels. Pour éviter ce genre de mésaventure, les équipementiers ont développés de nombreuses gammes de vêtements waterproof. Le plus important nous semble être une bonne paire de gants et des chaussures adaptées. Mais si vous comptez réaliser ce genre de trajet régulièrement nous vous conseillons vivement d'investir dans une tenue complète. Petit bonus, un cache-cou permet souvent d'éviter de faire le plein d'eau. Une seconde solution consiste à acheter un spray imperméabilisant pour votre garde robe habituelle. L'avantage est qu'il est également utilisable sur votre visière de casque pour accroître la visibilité.


5 - Evitez les zones ombragées

Les zones d'ombre sèchent moins vite. Il est donc important de garder à l'esprit qu'en période de pluie, même si la route est sèche partout, elle ne le sera pas forcément dans une forêt ou sous un pont. Si vous pouvez les éviter, vous vous épargnerez un risque certain. Si toutefois vous devez les traverser, le mieux à faire reste de ralentir son allure et de gérer ces portions avec douceur.

Seuls les vrais motards osent braver les intempéries.

6 - Vérifiez l'état mécanique de sa moto

La pluie abîme votre moto plus vite. Rouler par tout temps veut dire checker les points importants plus régulièrement. Ce petit check-up sera d'ailleurs votre meilleur allié sécurité. Ici on va surtout parler des pneumatiques. Par temps pluvieux, leur pression devient encore plus importante. Vérifier bien qu'ils sont à la pression recommandée avant de sortir votre moto. Sachez également que des pneus usés, même à 50%, réduisent considérablement l'adhérence sur sol mouillé. Enfin, attention aux pneus neufs. Ils sont souvent recouverts d'une pellicule de paraffine pour assurer leur conservation. Elle est éliminée pendant la période de rodage mais est surtout extrêmement glissante quand elle est exposée à l'humidité.


7 - Equipez vôtre moto

Si vous comptez rouler tout l'hiver avec votre moto, certains équipements pourraient grandement augmenter votre confort. Vous pouvez trouver des pneus plus adaptés aux conditions humides. Ils offrent une meilleure évacuation de l'eau et font une vraie différence dans les virages. Une bulle peut vous protéger, non seulement de l'air, mais aussi des gouttes. En effet, avec la vitesse, celle-ci viennent s'écraser sur votre visière. Avec une bulle, elles passent par dessus. Si en plus cette bulle est hydrofuge, vous vous assurez une parfaite vision de la route.


8 - Abusez du freinage préventif

Cette légère pression sur le levier, que vous avez appris lors de votre permis, prend ici tout son sens. Si vous sentez qu'une situation d'urgence peut se présenter, appuyez doucement sur votre frein. Cela va permettre aux plaquettes de venir effleurer et sécher le disque. Si vous avez à freiner vous saurez que vous pouvez compter sur votre machine.


9 - Soyez vus

Bien voir et changer vos habitudes ne suffit pas. Si vous êtes bien préparés pour vos sorties sous la pluie, ce n'est pas forcément le cas des autres usagers de la route. La pluie est un important perturbateur visuel. Vous feriez donc mieux de vous assurer d'être vu. Ce n'est pas un hasard si la plupart des protections contre la pluie possèdent des bandes réfléchissantes. Vérifier vous donc que votre tenue possède des éléments visibles, quitte à porter un gilet jaune par dessus votre équipement habituel.


10 - Faites vous plaisir

Rien ne vous donnera plus de souplesse sur votre moto que le fait de prendre du plaisir. Ne vous forcez donc pas à piloter sous la pluie si cela ne vous convient pas. Et qui sait, la reprise n'en sera peut être que meilleure !



Avec tout ces conseils vous avez tous les outils en main pour faire parti des vrais. Alors préparer vous à aller affronter, le vent, la pluie, la neige et à profiter d'une expérience qui n'est pas donnée à tout le monde. Si toutefois vous préférez laisser votre belle au garage pour l'hiver, sachez que l'on a écrit un article sur le sujet, disponible ici : https://www.envie2rouler-moto.com/post/envie2rouler-r%C3%A9seau-national-de-location-moto-vous-explique-comment-mettre-votre-moto-en-hivernage


Sortir sous la pluie, c'est aussi se donner la chance d'assister à un spectacle exceptionnel.

0 vue
NOS PARTENAIRES : 
honda en blanc.png
Honda assurance.png
honda-financial-services-logo-C52FC3F24B
Motul_logo.svg.png
ecf blanc.png